fbpx
Sélectionner une page

Il n’existe pas un traitement unique pour soigner la spasmophilie. Le traitement dépendra de l’état du patient, de ses symptômes et de sa sensibilité. Mais nous allons voir comment se débarrasser de la spasmophilie avec différentes méthodes.

 

TEST : ÊTES VOUS SPASMOPHILE ?


Avec ce test Gratuit vous pourrez voir si vous êtes spasmophile ou si vous avez un terrain anxieux. + Vidéos Gratuites pour vaincre les angoisses

Quels sont les différents traitements pour se débarrasser de la spasmophilie? Et que faut-il éviter?

 

Cure de magnésium et alimentation saine

 

On diagnostique souvent un manque de magnésium et/ou de calcium chez les personnes souffrant de spasmophilie. Le magnésium est très important dans le relâchement musculaire et dans l’équilibre acide/base. Le calcium a pour mission de régulariser le rythme cardiaque et les tensions musculaires.

 

Il est vivement conseillé de prendre du magnésium en suffisance, notamment le Glycinate de magnésium, réputé pour aller directement au coeur de la cellule.Pour aider à prévenir les crises, il est recommandé d’avoir une alimentation équilibrée et saine.

 

On trouve du magnésium notamment dans le pain, le riz, les lentilles et les légumes verts.. Mais aussi dans les bananes, pruneaux, amandes, ainsi que le chocolat ou encore les brocolis. Au rayon de ce qu’il faut éviter, on pointe en priorité les plats épicés et les sucres lents.

 

Les huiles essentielles

 

Pour calmer le stress et l’anxiété dont souffrent les personnes atteintes de spasmophilie, les huiles essentielles peuvent faire des miracles.

 

Les huiles essentielles désignent les parties aromatiques des plantes, généralement recueillies par distillation à la vapeur d’eau. Certaines d’entre elles sont très performantes pour éliminer l’anxiété et rééquilibrer les troubles nerveux. Il s’agit, entre autres, du petit grain bigarade, de l’orange douce , de la lavande vraie,et de l’ylang-ylang.

 

Attention d’utiliser seulement des huiles essentielles de qualité et approuvées par votre médecin. Le marché est inondé de toutes sortes d’huiles, avec un degré de qualité variable.

 

La relaxation, le yoga et la méditation

 

 

Les techniques de relaxation sont très importantes pour gérer l’anxiété et apporter apaisement et détente.

 

Le yoga, le tai-chi ou la méditation peuvent également s’avérer utiles, le but étant de contrôler le volume respiratoire pour éviter l’hyperventilation, l’un des symptômes majeurs de la spasmophilie.

 

L’hypnose pour se débarrasser de la spasmophilie

 

Technique moins répandue pour lutter contre la spasmophilie, l’hypnose peut se présenter comme une alternative douce et efficace.L’hypnose a le pouvoir de réguler les ressentis du patient, de modérer ses peurs et ses inquiétudes. Elle a pour objectif de l’aider à surmonter ses blocages afin de retrouver un bien-être tant physique que mental.

 

La psychothérapie

 

Plusieurs techniques de psychothérapie ont fait leurs preuves pour se débarrasser de la spasmophilie.

 

Les plus connues sont les thérapies dites cognitivo-comportementales (TCC).Lors de ces thérapies, le thérapeute propose des exercices pour traiter les symptômes de la spasmophilie tels que les palpitations, les nausées,les contractions musculaires et les tremblements,.

 

Ces thérapies courtes ont pour but de passer en revue les fausses croyances associées aux symptômes afin de réduire la vulnérabilité liée au stress et à l’hypersensibilité. Les thérapies cognitivo-comportementales ont l’avantage d’être de courte durée et des progrès significatifs sont observés très vite, au bout de quelques semaines seulement. Le thérapeute propose également au patient des tâches à réaliser à domicile pour accélérer le processus de guérison.

 

Ce qu’il faut éviter

 

Pour arriver à se débarrasser de la spasmophilie, il y a certaines choses à absolument éviter:

 

  • Les sports violents ou épuisants peuvent perturber davantage le système nerveux. Il faut privilégier les sports relaxants.

 

  • L’alcool, la caféine ou la viande rouge sont à éviter à tout prix.

 

  • Se coucher tard ou travailler de nuit peuvent aggraver la spasmophilie

 

  • Une exposition prolongée devant la télévision ou l’ordinateur doit être également évité

 

  • Les endroits bruyants. Les spasmophiles ont besoin de calme, par exemple grâce à des promenades dans la nature ou en écoutant de la musique relaxante.

 

Conclusion

 

Se débarrasser de la spasmophilie prend du temps. Mais avec une bonne hygiène de vie et un gros travail sur soi-même, notamment au niveau de la maîtrise de ses émotions, il est tout à fait possible de s’en sortir !